Logo Anne Marie Raison

Le corps comme une chaine d'énergies

 

L'une des différences entre approche newtonienne et einsteinienne de l'humain tient à la vision du corps. A travers son approche sophistiquée en biologie moléculaire, la pensée scientifique classique conçoit le corps physique comme une série de systèmes chimiques imbriqués les uns dans les autres. Les spécialistes à l'avant-garde de la science suggèrent que la nature solide de la matière n'est qu'une illusion des sens. Cette perspective décrit la matière comme une substance composée de particules. La dualité onde-particule de la matière tend progressivement vers un nouveau modèle de l'humain.


Les enseignements orientaux rejoignent cette vision quand ils envisagent le corps physique comme le début d'une chaîne de systèmes énergétiques et non son aboutissement. Ces points énergétiques ont une place prépondérante dans le fonctionnement global de l'humain. Les transferts d'informations d'une couche énergétique à l'autre se présentent comme une transmission de codes qui sont autant d'unités vivantes, plus précises et plus globales que notre langage verbal courant.


La différence entre matières physique et éthérique [énergétique] est une différence de fréquence. Un principe en physique admet que des fréquences différentes puissent coexister dans un même espace sans se détruire mutuellement: de même que les ondes radio et télé se croisent dans un même espace sans interférer les unes avec les autres, matières physique et éthérique peuvent coexister.


Photo source Malmedy